Travail dominical : ouverture des commerces jusqu’à fin juin dans une quarantaine de départements

Pour permettre aux commerçants de rattraper les pertes engendrées par le dernier confinement, une quarantaine de départements a autorisé l’ouverture des magasins le dimanche jusqu’à fin juin. Ce travail dominical doit cependant rester sur la base du volontariat et avec des contreparties salariales. Le gouvernement annonce également l’allégement du télétravail.

Les français vont pouvoir faire du shopping dominical. Une quarantaine de départements vient d’autoriser les commerces à ouvrir leurs portes les dimanches jusqu’à fin juin pour rattraper les pertes dues au dernier confinement. Le nouveau protocole sanitaire du 9 juin va également permettre la réduction du télétravail.

Des contreparties seront accordées aux salariés

Le 10 mai dernier, la ministre du Travail Elisabeth Borne a demandé aux préfets de mener des consultations au sujet du travail dominical. « Des concertations sont en cours ou ont été menées dans 76 départements. 40 arrêtés préfectoraux autorisant une dérogation au repos dominical ont été pris », indique la ministre.

En raison de l’avis défavorable des partenaires sociaux, certains départements comme le Tarn n’ont pas pris d’arrêté. A contrario, en Isère, les commerces seront ouverts tous les dimanches de juin. Elisabeth Borne a rappelé que « l’ensemble des contreparties prévues par la loi dans le cadre du travail dominical devront être accordées au salarié, tant en ce qui concerne le volontariat que les contreparties salariales et en matière de repos compensateur »

Le télétravail à 100% prend fin le 9 juin

Un nouveau protocole sanitaire sera en vigueur en entreprise le 9 juin. Dans une dynamique de retour à la normale pour chaque salariés, le gouvernement a décidé d’assouplir le recours au télétravail. Selon ce dernier, « les employeurs devront fixer, dans le cadre du dialogue social de proximité, un nombre minimal de jours de télétravail par semaine ».

Le gouvernement souhaite effectivement un retour progressif sur les lieux de travail. « A titre de repère, le nombre de jours de télétravail va passer à trois jours dans la fonction publique à partir du 9 juin. Ce doit être le point de départ d’une impulsion pour trouver le bon équilibre entre présentiel et distanciel, et mettre en place de nouvelles pratiques », avait expliqué la ministre du Travail, lors d’une visioconférence avec les partenaires sociaux, fin avril.