Aveyron : la préfète autorise le travail dominical pour relancer le commerce

Ce lundi 21 juin, la préfète de l’Aveyron Valérie Michel-Moreaux vient d’autoriser l’ensemble des commerces du département à ouvrir leurs portes les dimanches 4, 11, 18 et 25 juillet prochains. Cette dérogation a pour but de relancer l’activité économique du territoire et réguler le flux de clientèle.

Ouvrir le dimanche pour dynamiser l’économie du département :

En cette période de crise sanitaire et ses fermetures administratives associées, les commerçants voient leur activité et chiffre d’affaires fortement impactés. Le département de l’Aveyron n’échappe pas au phénomène. Face à ce constat, sa préfète Valérie Michel-Moreaux vient d’autoriser l’ensemble des commerces du territoire à employer exceptionnellement des salariés les dimanches 4, 11, 18 et 25 juillet prochains.

Selon un communiqué de presse départemental, « cette dérogation à la règle du repos dominical, accordée aux commerçants des secteurs alimentaires et non alimentaires du département de l’Aveyron pour ces dimanches, se justifie particulièrement par les baisses de chiffres d’affaires consécutives aux périodes de confinement ainsi qu’à l’importance des stocks d’invendus de marchandises depuis le début de l’année ».

Maitriser les flux de population le week-end :

Les services de l’Etat en Aveyron rappellent également que les dimanches de juillet sont inclus dans la période des soldes d’été. « L’ouverture des magasins le dimanche dans ce contexte contribuera à réguler les flux de clientèle durant le week-end. L’autorisation exceptionnelle est généralisée à l’ensemble des commerces de vente au détail et des commerces de gros du département. Elle s’applique dans le respect des dispositions du code du travail et des droits des salariés relatifs au travail dominical », conclut le communiqué.