Travailleurs du dimanche : quelles compensations légales vous reviennent ?

Vous exercez le dimanche ? Et vous ne savez pas exactement quelles sont les contreparties légales auxquelles vous avez droit ? Cela tombe bien, cet article va vous permettre d’y voir plus clair.

Selon votre secteur d’activité, vous ne bénéficiez pas des mêmes contreparties légales en cas de travail le dimanche. Si certains commerces proposent une majoration salariale ou un repos compensateur à ses salariés dominicaux, d’autres ne proposent rien sans l’accord de l’entreprise. Enfin, dans certains cas, il est également possible de refuser le travail du dimanche. Précisions.

Produits fabriqués sur place : pas de majoration salariale ni repos compensateur :

Boulangerie, pâtisserie, café, restaurant, hôtel… Si vous travaillez au sein d’un commerce qui fabrique directement sur place des produits alimentaires destinés à être consommés immédiatement, alors vous ne pouvez prétendre à aucunes contreparties légales. En effet, ce sont des secteurs d’activité qui attirent des clients en continu et sept jours sur sept.

En tant que salarié, vous devez venir y travailler le dimanche en respectant un certain roulement. Votre jour de repos est simplement défini dans la semaine au lieu du dimanche. Il existe cependant certaines situations dans lesquelles l’employeur ou la convention collective peut vous accorder une majoration de salaire ou repos compensateur. Dans tous les cas, si vous travaillez dans ce secteur d’activité, vous n’avez pas la possibilité de refuser le travail dominical

 Des contreparties distinctes entre les commerces d’alimentation de plus ou moins de 400m2

Si le commerce d’alimentation dans lequel vous exercez possède une surface de vente inférieure ou égale à 400m2, il est considéré comme un commerce qui satisfait les besoins courant d’une clientèle de voisinage. En conséquence, vous avez le droit à un repos compensateur hebdomadaire à partir du dimanche 13 heures. Cette coupure se fait tous les quinze jours, par roulement et équivaut à une journée complète. En revanche, vous n’êtes pas concerné par la majoration de salaire.

Si vous êtes salarié d’un commerce d’alimentation dont la surface excède les 400 m2, vous pouvez obtenir une majoration de salaire d’au moins 30%. De plus, si la question du repos hebdomadaire à partir de dimanche 13 heures est incluse dans votre contrat de travail, vous ne pouvez pas refuser à votre entreprise le droit de vous employer le dimanche. Il est possible en revanche de vous opposer au travail dominical, si vous êtes salarié dans un établissement de vente situé dans une zone touristique commerciale ou internationale.