Castorama condamné à fermer ses magasins provinciaux le dimanche

Mercredi 16 mars 2022, le tribunal retire à Castorama le bénéfice de son référendum pour l’ouverture banalisée de l’ensemble de ses magasins en province le dimanche. Une décision saluée par le syndicat Force Ouvrière (FO), à l’initiative de ce recours en justice.

Castorama ne pourra finalement pas ouvrir à sa guise ses 64 magasins de province le dimanche. A la demande de la Section fédérale du Commerce & VRP Force Ouvrière associée à la section syndicale Force Ouvrière Castorama, le tribunal vient de retirer à l’enseigne de bricolage le bénéfice de son référendum pour l’ouverture les dimanches.

Revenons d’abord sur ce vote électronique initié il y a quelques mois. Faute d’accord majoritaire pour généraliser le travail dominical à ses 64 magasins en province, Castorama avait organisé en septembre dernier un référendum d’entreprise dans le but de faire valider par ses salariés cette proposition. Le oui l’avait emporté à 61%, au grand dam de Force Ouvrière. Dans la foulée, le syndicat a engagé un bras-de-fer avec l’entreprise de grande distribution de bricolage.

FO s’est donc logiquement tourné vers le tribunal pour dénoncer ce référendum. Le juge a finalement tranché en faveur du syndicat et Castorama va devoir se plier aux décisions juridiques entravant ses projets d’ouvrir l’ensemble de ses magasins le dimanche.

« La Section fédérale du Commerce & VRP et la section syndicale Force Ouvrière Castorama se félicitent de cette victoire contre l’ouverture à l’envi des magasins le dimanche qui ne crée aucun emploi et contribue à dégrader les conditions de travail mais aussi salariales en gelant les salaires pour compenser les heures majorées du dimanche et contraindre les salariés à travailler le dimanche pour améliorer les fins de mois », indique FO dans un communiqué de presse.